23 octobre 2009

 

 

 

Hommage aux paras tués dans l'attentat du "Drakkar" le 23 octobre 1983

 

 

.

 

 

Beyrouth, 23 octobre 1983. Il y a 26 ans un attentat suicide pulvérisait le "Drakkar", tuant 58 soldats français de la paix, issus des 1er et 9e régiments de parachutistes. (Suivez ce lien pour plus de détails : http://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_du_Drakkar_du_23_octobre_1983_à_Beyrouth )

 

Ce matin, au monument aux morts de Papeete, à l'initiative de l'Association des Anciens des Missions Extérieures "FNAME/Polynésie", une cérémonie leur à rendu hommage, la première en Polynésie Française. Cette cérémonie n'étant pas officielle, il n'y avait pas de piquet d'honneur. Les anciens combattants et associations de réservistes derrière leurs drapeaux, étaient cependant soutenus par la présence d'une délégation de personnels militaires d'active, de personnalités de la mairie de Papeete, de l'assemblée de Polynésie française, du CESC, ainsi que du général Le Page, de Joseph Maroun (Les Amis du Liban) et du président de l'ONAC représentant le Haut Commissaire. Jean-Robert POEVAI, président de la FNAME/Polynésie, l'a rappelé : "Spectacle terrifiant que ce bâtiment de 9 étages, écrasé au sol, tombeau par la lâcheté de sombres terroriste ! Morts ce dimanche 23 octobre 1983 dans une explosion criminelle, morts en participant à la Force Multinationale de sécurité à Beyrouth, morts pour la paix et la liberté, nous ne vous oublierons pas !"

 

Article de presse, de LL, correspondant au journal "La Dépêche de Tahiti"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Retour Accueil